Les troubles digestifs

890_280_img8

 

Les troubles digestifs peuvent être provoqués par des aliments inadaptés ou que le système digestif n’accepte pas. Ces aliments ne sont pas entièrement digérés par les enzymes digestives de l’intestin grêle et absorbés. Ils arrivent alors dans le gros intestin et ce sont les microbes de la flore intestinales qui va les utiliser en les fermentant avec production de gaz (CO2, méthane) en trop grande quantité : une irritation du colon apparaît et la flore digestive se multiplie. Tout cela entraîne généralement des diarrhées.

Heureusement, il est possible d’agir très vite sur les troubles en lien avec l’alimentation, en changeant de régime alimentaire.

 

La digestibilité des aliments

Plus un aliment est digestible, plus la quantité absorbée par l’organisme sera importante et moins il y aura de déchet. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour qu’un aliment soit digeste :

–         la digestibilité des protéines : il est primordial d’utiliser des protéines animales et végétales de qualité pour une haute digestibilité.

–            La digestibilité de l’amidon : il existe une grande variation de digestion d’un chien à l’autre mais aussi d’une source d’amidon à l’autre. Le riz est par exemple une source très digeste.

 

Deux origines spécifiques

–         Un changement brutal de régime alimentaire lors du sevrage ou lors d’un changement de ration. Tout changement de régime doit d’effectuer progressivement.

Il faut préparer le chiot dès l’âge de 6 à 7 semaines en substituant progressivement l’aliment au lait maternel. Lors d’un changement d’alimentation, il est recommandé de mélanger le nouvel aliment au menu habituel, en proportion croissante sur une semaine.

 

–         Une surcharge alimentaire : les repas trop importants entraînent des indigestions gastriques car l’estomac n’est pas apte à traiter autant de nourriture en une seule fois. Il s’ensuit des mauvaises digestions dans l’estomac. Les chiens de grandes tailles et les chiens sportifs y sont particulièrement sensibles avec des risques de dilatation-torsion.

 

Mesures à prendre en cas de diarrhée

–          Le chien doit être mis à la diète pendant 24 à 48h.

–          L’alimentation doit être reprise de façon progressive et modérée.

–          La ration quotidienne doit être fractionnée en plusieurs petits repas

–          Le chien doit être réhydraté pour compenser la perte hydrique en facilitant l’abreuvement

 

 

 

retour